Rides par Jean-Paul Villermé


poème précédent - poème suivant


Ces rides,
Sur les visages vieillis,
Qui creusent,
Parcourent,
En lignes sinueuses,
La peau
Sont les archives des saisons passées.

Au miroir des années,
Et du tain qui se pique,
Elles deviennent le reflet
Dans lequel se mirent
Tant de roses flétries
Comme des fleurs coupées
Dans le vase du dimanche...

Inscrites en profondeur,
Sur les fronts fatigués,
Ces vagues ondulées,
Par le va-et-vient du temps,
Laissent,
A la surface
Des crevasses
Où s'accumulent
Les souvenirs.

Et, pareils aux disques phonographiques,
Elles conservent,
Aux fonds de leurs sillons,
La musique
Des jours heureux,
Des peines
Et des regrets !


Jean-Paul Villermé

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème La mort