DELIVRE MOI par Christophe Debord


poème précédent - poème suivant


2 DELIVRE MOI

L’essence de la jeunesse
L’adolescence la detresse
Un homme encore enfant
Les yeux bandés avancant
Dérriere toi une bétise
A jamais s’en èfface
Imprimé sont les traces
Témoigne ce qui reste

Un enfant nue
Un amour, une envie
D’un soir mal venant est apparue

Délivre moi de cette nuit
Je ne sais plus ou j’en suis
Delivre moi de cette vie
Je ne veux plus de défi

Les je t’aime de cette soirée
N’ont pas durée sont terminé
Le ciel bleu s’est assombri
Ce quart d’heure, cette érreur
Tout les regrets n’en feront rien
Recommencer dans un monde
Ou l’adolescent aura trente ans
Agira comme différent

Bouscula une existence
Réveilla une sentence
La famille a appplaudi
L’orage gronde si fort
Malgré tout les éfforts
Entortillé à conduit
Les mains enfoncés dans la boue
Avais trop besoin de vous

Les gens montre du bout des doights
Digne d’un serpent, d’un venin
Un adolescent cherchant son chemin
Dans ce monde incompris. DEBORD CHRISTOPHE
« tous droits réservés… » 08 AOUT 2003



Christophe Debord

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Colère