La vie de famille par Marwana


poème précédent - poème suivant


L'absence d'une vie de famille,
Toujours j'en ai souffert.
Sans avoir tout ce qui brille,
J'aurais aimé avoir un père.

Combien de fois ai-je pu pleurer
Dans les bras de Morphée.
Si tu savais l'amour que je t'aurais donné,
J'espère que tu en aurais des regrets.

Aujourd'hui je me console
Même si je n'ai pas de bol,
Mon amour, à mes enfants adorés,
Toujours j'vais le distribuer.

Combien de fois t'ai-je appelé
Dans les moments où je souffrais.
Si tu savais l'amour que je t'aurais donné,
J'espère que tu en aurais des regrets.

Et quand ils auront des bébés,
Moi, je serai un bon pépé.
Du moins si j'suis encore là
Car je suis tombé bien bas.

Je ne pourrais jamais te pardonner
Toi qui par ton silence m'a condamné!
Si tu savais l'amour que je t'aurais donné,
J'espère que tu en aurais des regrets.


Marwana

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Colère