Amnésie par Véronique Letertre


poème précédent - poème suivant


Il est, paraît-il, picardes, dans ce pays de l’Aisne,
Deux de mes amies ,et, même, elles en conviennent,
Rencontrées au hasard, de la vie, d’un chemin, de...
Je ne sais plus, l’important est qu’il y ait eu rencontre,
Et le temps, au lieu de nous séparer, nous le montre,
Nous allons continuer vers cette amitié venue de...
Je ne sais plus, l’important est qu’il y ait eu rencontre.
Qu’ importe de rencontrer des gens qui soient contre.

Il est, paraît-il, picardes, dans ce pays de l’Aisne,
Deux de mes amies, en cette maison qui est mienne,
Pour quelques jours de visite, pour quelques jours de...
Je ne sais plus, l’important est qu’elles soient heureuses
Et même si parfois je me montre comme malicieuse,
Elles sont restées un peu plus, elles ne partiront que...
Je ne sais plus, l’important est qu’elles soient heureuses,
Qu’importe si les voisines se montrent aussi curieuses.

Il est, paraît-il, picardes, dans ce pays de l’Aisne,
Deux de mes amies, c’est le train qu’elles prennent,
Pour quelques mois, repartent, elles reviendront le...
Je ne sais plus, l’important est qu’elles se souviennent,
Du pays de Retz, de ces plages de la côte vendéenne,
Si elles le veulent, pourront revenir bientôt, vers le...
Je ne sais plus, l’important est qu’elles se souviennent,
Qu’importe si les mois passent et jamais ne reviennent.

août 1998

Véronique Letertre

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Autobiographie