LE TEMPS EST ASSASSIN par Alain VARLET


poème précédent - poème suivant


Sur les fils barbelés
De notre mémoire,
Des tas de films oubliés,
Toute une autre histoire;
Des photos bien cachées
Au fond de nos tiroirs,
Biographie décalée
A l'enfer du miroir.

Tous nos actes manqués,
Ces peurs si dérisoires,
S'y retrouvent masqués
Par-dessous nos mouchoirs;
Des souvenirs frappés
D'amnésie provisoire,
Prêts à nous rattraper
Dès que tombe le soir.

Le temps est assassin,
Criminel aux dents longues,
Il trame nos destins
Toujours tapi dans l'ombre.
Le temps est assassin,
Il jouit de nos heures,
Et ses sombres desseins
Feront notre malheur.

C'est un buveur de sang,
De sueur et de larmes;
Travailleur incessant,
Il brise tous les charmes.
Coupable ou innocent,
Il applique la même peine;
Son poison languissant
S'écoule dans nos veines.

Le temps est assassin...




Alain VARLET

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème La mort