LE MIROIR par Alain VARLET


poème précédent - poème suivant


Au fond de l'impasse,
On pose ses valises;
On se regarde en face
Et on réalise...
Nos amours fugaces,
Les serments à Venise,
Peu à peu se tassent
Comme la Tour de Pise...

C'est l'effet-miroir,
Rien que Moi et moi,
Dans le froid regard
D'un frère siamois.
L'envers du décor,
L'enfer de nos choix,
Accepter d'y voir
Celui qu'on n'est pas.


Le temps qui s'efface,
L'envie s'amenuise;
On sent la menace
Qui se généralise...
On marche dans les traces
Des mêmes bêtises,
On revient sur place
Et on s'éternise...

Derrière nos angoisses,
L'argent qui nous grise,
On manque d'audace
Et s'économise...
Le bruit nous agace,
La vie nous divise;
On fait la grimace
Puis on cicatrise...




Alain VARLET

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Tragique