BLACK de PEAU par Josselyne NEFF


poème précédent - poème suivant



BLACK de PEAU

A Soweto,
Au fond du noir ghetto,
Je vois une vielle dame qui danse,
Chante un fado,
Danse toute seule un tango ...
Elle danse
En transes,
Et swingue au son du banjo ...

C'est Georgina ...
Georgina qui danse en cadence,
Mère Dolorosa,
Regard lointain ...
Dans son coeur, tous les chagrins
De son noir destin ...

Dans le ghetto,
Au fond de Soweto,
Il n'y a pas que violences ...
Un musico
Joue des airs de mambo ...
Et des gens se balancent
Sous un chapiteau ...

Y'a Georgina ...
Georgina qui comme en absence,
Mère Dolorosa,
Regarde au loin
Pour oublier tous les chagrins
Des blacks destin ...

Dans le bidonville,
Au fond de Soweto
A quoi rêvent-ils,
Tous ces hommes blacks de peau ?
Et que font-ils,
Quand la vie fait jamais de cadeau ?
Black de peau,
Georgina danse un mambo
Dans le bidonville
De Soweto ...

Georgina danse un mambo ...
Georgina danse un mambo ...
Ce soir,
Dans le bidonville
De Soweto,
Ce soir,
Il fait beau ... Il fait beau ...


Josselyne NEFF MARQUES
TOUS DROITS RESERVES.
3 février 2005.


Josselyne NEFF

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Le monde