Tellement dommage par Irène SOROLLA


poème précédent - poème suivant


Tu trouves le monde trop prosaïque
Toi qui habites dans les nuages
Tu dis que les hommes trop statiques
Ressemblent à des oiseaux en cage
Et c'est tellement dommage

Tu aimes parler des étoiles
De choses qui n'ont rien de vénal
De choses simples et ordinaires
Qui font tout l'or de cette terre

Tu dis que la vie est unique
C'est une surprise à chaque page
Les hommes la rendent trop tragique
Ils en ont fait mauvais usage
Et c'est tellement dommage

Certains trouvent que c'est anormal
Tu préfères dire "original"
Car quand on vit la tête en l'air
Comment garder les pieds sur terre ?

Tu penses que les hommes sont iniques
Et qu'ils ne sont pas assez sages
La vie est tellement poétique
Ils l'ont gâchée par leurs carnages
Et c'est tellement dommage

Tu dénonces ce que tu crois mal
Ce qu'en pensent certains t'est égal
Même si tu es seul à le faire
Puisque les autres préfèrent se taire

Ne perds surtout pas ton courage
Ce serait tellement dommage.


Irène

Irène SOROLLA

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Le monde