L'OISEAU BLEU par Irène SOROLLA


poème précédent - poème suivant


J'ai vu l'oiseau bleu t'emmener
Tu t'envolais à ses côtés...

Tant que la sécheresse et la pauvreté
Seront plus puissantes que toute la volonté
Au dessus l'oiseau bleu continuera de planer
Aussi longtemps que persistera la misère
Dans nos pays pauvres, dans nos pays en guerre
L'oiseau bleu reviendra en dépit de vos prières

L'oiseau bleu s'envole vers le ciel
Il disparaît dans le soleil
Suivi par des milliers d'enfants
Et des milliers de pauvres gens
Qui n'ont jamais connu la vie
Autrement que dans la misère
Et maintenant qu'ils sont partis
Il ne reste plus rien à faire

Tant qu'ils n'attireront pas plus l'intérêt
Des pays qui ne se sentent pas concernés
L'oiseau bleu continuera à venir les chercher
Tellement de vies injustement supprimées
Et tellement de vies que l'on peut encore sauver
Avant que l'oiseau bleu ne revienne les emporter

J'ai vu l'oiseau bleu t'emmener
Tu t'envolais à ses côtés
Et avec toi t'accompagnaient
Des milliers d'autres affamés
Qui toute leur vie n'ont fait qu'attendre
Que l'oiseau bleu vienne les prendre.

Irène SOROLLA

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème La mort