Le mot par Jérôme Cayla


poème précédent - poème suivant


Les mots, reflets de l’esprit
Sans qui nous ne serions
Ces mots, qui savent tuer
Autant qu’amener à l’amour

Il sait si bien apaiser,
Rassurer, se faire câlin.
Il peut être aussi accusateur
Calomnieux ou cinglant.

Lui sans qui rien ne serait,
Ni n’aurait jamais été.
Fondement de l’humanité
A travers qui nous sommes

Son absence tend à l’indifférence
Plongeant les cœurs épris
Dans un enfermement solitaire
Tel un amour chimérique


Jérôme Cayla

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Le monde