Libre d’aimer par Jérôme Cayla


poème précédent - poème suivant


Chacun pense qu’il est libre,
Libre de sa vie, de choisir, de dire.
Chacun pense qu’il est libre,
Libre de penser, de rêver, d’aimer.

Cet amour auquel tous aspirent,
A qui l’on vient librement,
Par la force d’esprit,
Le hasard des choses.

Il tourmente nos sens,
Créant un mal être,
Que seul le partage,
Pourra enfin apaiser.

Communion d’esprit,
Pour vivre l’autre en sa chair,
Fil d’Ariane,
Pour vivre l’autre en son âme.

Sa violence rase les montagnes,
Affronte les préjugés,
Son insolence et sa fougue,
Se rie des peines et tourments.

Basé sur un serment moral,
Gage aveugle de confiance,
Engendre aussi vite la vie,
Qu’il peut tout broyer.

Amour inachevé ne s’efface,
Souvenir profondément obsédant,
Que l’on voudrait hurler,
Pour ne jamais l’enterrer.

Il est de ces sensations,
Dont on guette le retour,
Il est de ces cendres,
Dont nous voudrions renaître.


Jérôme Cayla

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème AMOUR - espoir