L'amitié? par Epervier


poème précédent - poème suivant



L’amitié ?

Aucun ami en partage.
De la solitude renfermée sur soi-même.
Un regard hautain envers les humains.
Un coin méprisable pour pleurer.
Nul mot à redire sur ses sentiments.
Porte close envers une amitié sincère.
Une conversation monotone et superflue.
Rien de tangible, seulement du vent.
Un noir absolu dans une amère tristesse.
Désir éphémère de connaître le palpable.
Éloignement avec rémission torride.
Partage unique de la bonne parole.
Écrire avec sa plume, une amie.
Lui dire des mots douloureux.
Se sentir mieux face à l’écriture.
Hélas! Un chemin tortueux, balayé.


Aucun ami, sans bagage.
De la souffrance intérieure.
A genoux, je prie l’irrémédiable.
Je fixe le soleil de sa chaleur.
Pressentir un renouveau merveilleux.
Connaître de paisibles paroles.
Se confier réellement, absolument.
Avoir le sourire d’une Joconde.
Espérer à ce sentiment normal.
Bientôt, se peut-il, vraiment?
De l’attente qu’un jour nouveau
Puisse apparaître à mes yeux éblouis.


Aucun ami, j’en doute.
On frappe à la porte, enfin!!!


André, épervier.


Epervier

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème AMOUR - espoir