LE TEMPS par BENAISSA Abdelkader


poème précédent - poème suivant



LE TEMPS

Ecoutes le temps murmurer
Dans le bruissement des choses
Ecoutes le susurrer
A l’oreille des roses
Les secrets du printemps
La douceur des choses
Ecoutes le glisser
Sur les joues des plantes
En larmes étincelantes
De la rosée superbe
Ecoutes le égrener
Impassible les années
De l’âge infidèle
Ecoutes le dire
Avec la science occulte
De l’alchimie obscure
L’ossature des êtres
Ecoutes-le, écoutes son silence
Au-delà des portes barricadées
Des geôles de la torture
Ecoutes-le siffler
La vie comme un ivrogne
Sifflant la bouteille
Ecoutes-le, écoutes-le
Dans le battement d’un cœur
Faire le procès de la raison
Ecoutes-le croiser le fer
Sur l’autel de la jeunesse
Insouciante et éperdue
Ecoutes-le encore et encore
Se paraphraser dans le discours
Ecoutes-le écoutes-le
Charmer son auditoire
Bouches gourmandes
Du parler ostentatoire
Et bouches infécondes
Ecoutes le dire
Sans jamais se rebiffer
Les quatre vérités
A la face du monde
Ecoutes le gémir
Sur la peau fraîche d’un bébé
Ecoutes- le glaner
Le fruit vermeil
Des joues de l’enfance
Ecoutes le fleurir
L’espace d’un printemps
Les prairies douces
Des senteurs infinies
Des cœurs apprivoisés
Ecoutes-le mon ami
Ecoutes le temps
La cadence des jours meurtris
Et des nuits affolées
Ecoutes le bénir
Les liaisons éphémères
Les divorces consommés
Ecoutes- le boire
Sur nos lèvres goulues
Le secret des paroles tues
Ecoutes-le frémir
En un chagrin noyé
Au fond de notre coupe
Ecoutes- le geindre
En mal de patience
Mal dans notre peau
Ecoutes-le sourdre
Du choc de nos âmes
A la recherche du temps perdu
Ecoutes-le chanter
L’hymne à l’amour
L’hymne à la beauté
L’hymne à notre folie
Ecoutes-le, écoutes-le
Présenter les armes
A l’âme rendue de notre jeunesse
A la sépulture de notre vieillesse
Ecoutes-le ricaner
Dans sa fierté impassible
Sur le nombre de nos années
Sur les chicanes de notre âge
Et peindre un à un
Les barreaux de notre cage
Déteints par nos larmes
Ecoutes- le voler
En une plume d’oiseau
Sur un air d’automne
Ecoutes-le crier
Le malheur des négriers
A l’ère des temps modernes
La douleur des enfants oubliés
De la misère humaine
Ecoutes-le chanter
Le ressac des cœurs troublés
Le flamenco des chiens perdus
La détresse des âmes affolées
La saveur du fruit défendu
Ecoutes-le se taire
A la mémoire de tous les partis
Tenants d’une guerre
Que d’aucuns espèrent finie
Ecoutes-le pleurer
La souffrance des hommes
L’impuissance armée
Des volontés asservies
A la force du pouvoir.


BENAISSA Abdelkader

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Colère