Le Livre par Monia


poème précédent - poème suivant


Le soleil darda ses derniers rayons et disparut en les voiles de son berceau doré,

La nuit enfila ses gants de soie brune... Borâq cessa de galoper...

Un à un, les animaux s'alignèrent en cercle sur un tapis de verdure,

Tu sortis le Coran de ta poche... Très lentement tu leur en fis lecture.




"Petits compagnons, vous qui m'entourez assis sur le velours obscur de la forêt,

Si vous étiez humains, voici la belle histoire que je vous conterais :

Autrefois, il y a bien longtemps, en une ville appelée La Mecque...

Vivait une jeune orphelin du nom de Mohammad* pour qui la solitude était compagne coutumière !




Un jour, alors que l'enfant se rendait en sa grotte pour y méditer,

Un ange lui apparut en sa splendeur, le laissant tout bouleversé...

"Lis... " souffla doucement la mystérieuse et sublime apparition...

"Je ne sais pas lire !" répondit Mohammad, les joues rouges de confusion.




"Lis... " répéta l'ange d'un ton aimable et mélodieux...

"Je ne sais pas lire !" balbutia l'enfant : "Je suis bien trop miséreux !

- Lis au nom de Dieu qui a créé ! insista encore l'ange,

"J'ai pour nom Gibril** et du Dieu unique Allah te porte message !"




C'est ainsi que le petit Mohammad reçut la parole sacrée en son coeur,

La grâce divine le toucha si bien qu'il en oublia sa frayeur...

Et depuis ces temps lointains, nous le louons comme notre Prophète...

L'Islam est notre religion, le Coran notre livre de prières !




Petits amis, créatures de Notre Seigneur, vous qui m'observez sans comprendre,

Sachez encore qu'il existe deux autres Livres tout aussi saints et vénérables.

Car ces recueils sacrés sont, comme le Coran, issus d'un seul et même Dieu !

Leurs adeptes sont frères... Il n'est donc pas permis qu'ils se combattent entre eux !





Plus loin, à niveau égal, sur les franges bleutées de la nuée voisine,

Flotte le Livre saint des Hébreux transcrit par Moussa, autrement dit Moïse !

Et sur la rive opposée, égarée sur la crête neigeuse d'un autre nuage,

La Sainte Bible d'Issa, c'est à dire Jésus, nous révèle ses pages !




Lors de mon éprouvant passage terrestre, je rencontrai des hommes et des femmes de ces trois religions...

Ceux que l'on nomme "Gens du Livre"... Je les reçus en invités, soucieux que j'étais de respecter leurs traditions !

Et j'ai au coeur le souvenir poignant d'éblouissantes amitiés,

Demeurées en suspens depuis... mais à jamais gravées dans le souffle chaud de l'Eternité !




Créatures du Tout-Puissant, vous qui êtes pureté et candide innocence,

Comment pourriez-vous envisager à l'ombre de vos petites têtes ce qu'est le fléau de l'intolérance ?

Il est cependant sur terre de mauvaises gens qui par leur triste comportement ternissent toute une religion...

Ceux-là auront à répondre au jour du Jugement Dernier de leurs terribles et funestes passions !




Gentils amis, vous qui buvez mes paroles de vos beaux yeux immenses,

Si vous étiez filles ou garçons, je vous demanderais de lire, d'avoir une croyance...

Car le livre saint nous enseigne l'amour du prochain et la beauté de la vie...

Ceux qui au nom de Dieu sèment haine, violence et terreur n'ont vraiment rien compris !"








* Le Prophète Mahomet

** L'archange Gabriel, croyance commune aux religions musulmane et chrétienne.



Monia

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Surréaliste