Pardon par Bouzeboudja Noufel


poème précédent - poème suivant


Pardon !

La colère enfonce dans la haine,
La haine qui niche dans ton cœur.
Toi, tu as la force des lois,
Et moi, il m’est convaincant le pourquoi.
Le drame eut lieu,
Mais pas le pardon.
Je me repens, croyant au pardon,
Je me repens, me préparant à ma renaissance.
Par mon acte, la séparation m’est soumise.
Ne dis pas que j’étais faux,
Que mon cœur était faux,
Si ma faute parut trahir ma flamme.
Mon péché pleuré te fait honte ?
Ta honte ne peut donner remède à mon chagrin.
Tu ne peux m’honorer de ton pardon ?
Le beau est la cible du scandale,
Les roses ont des épines,
Les nuages éclipsent soleil et lune.
O flatteuse pensée !
A nos fautes nous apportons raison,
L’esprit est un avocat.
Quand devient laid ce qui bellement excellait !
Le noir amour abaisse sans compensation.
Ainsi, ces taches noires qui demeurent en moi,
Sans ton aide, devront être portées par moi.
Sevrage malheureux, sevrage fou !
La colère enfonce dans la haine,
Et la haine est mieux logée au cœur,
Que le doux amour.
Tu as froncé sourcils sur mes faiblesses,
Je suis jugé pour causes motivées.
Mal séparateur !
Mon juge, celui qui un jour
S’est mis entre mes mains !
Mon juge qui a partagé mes rêves et mes folies,
Me disant : sans toi c’est l’impossible.
Le drame eut lieu,
Mais pas le pardon.
Je reçois l’ennui avec faveur,
Et tu me croises étranger,
Osant les bonjours et les saluts,
Mais jamais le pardon.
Hélas, le bel amour joyau sera dérobé,
Dérobé loin dans les tombeaux du temps.
Je me renforce en assumant,
Et ma main contre moi-même se lève
Pour mettre les légitimes raisons de ton cote.
Je me renforce en assumant,
Cherchant, présent absent,
Le baume qui guérira la plaie,
Mais guère la disgrâce.
Si j’ai erre, et j’errerai,
Juste a temps je reviendrai,
J’apporterai moi-même
L’eau pour mes souillures.
Ce que je crains :
Le pardon devient vain
Quand la peine endure,
Et la pitié prend place.
Je me repens, croyant au pardon.
Je me repens, me préparant à ma renaissance.


Bouzeboudja Noufel

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème AMOUR - fin