les dinandiers par Madeleine Chambon


poème précédent - poème suivant


C'est l'aire d'un village
maisons aux mille roues
refuge des nomades
rejetes de partout.

Ce peuple en errance
qui cherche a se poser
trouove bien peu de place
a l'aire des dinandiers.

au coeur des caravanes
se cache la beaute
de femmes aux traits fins
meme a l'age avance.

Et si un chant s'eleve
par les hommes chante
c'est une melopee
un hommage a Django
permettant d'exister.

Madeleine Chambon

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Le monde