GUITARRAS par Jacques Myrat


poème précédent - poème suivant



Une guitare chante dans mon coeur
le flamenco de mes rêves.
Sur la plazza brûlante où le jour est vainqueur
ou dans le cabaret où s'allument les fièvres
l'amour partour l'emporte
à ce rythme obsédant.
Carmen, ouvre-moi donc ta porte,
gitane au coeur ardent.

Dans ma tête en feu, tes notes résonnent,
chantent, hurlent, courent, hésitent, frissonnent
et sur ton corps divin
et mon verre à la main,
je bois le vertige toujours nouveau
que crée en moi le rythme flamenco.

Jacques Myrat.

Jacques Myrat

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème AMOUR - ce jour