FIN par BOUTERFAS


poème précédent - poème suivant


Il faut chacun sans rire
pousser fort davantage
au coeur des grandes marées

Compagnons de naufrage
aux abords des sociétés
avons tous à nos âges
bien beaucoup pagayé

En cette heure la moins sage
venu vite me chercher
compagnons de naufrage
je ne puis plus aller...

Etrait de ( PENSEES)

BOUTERFAS

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Tragique