Souffrance quotidienne par HaPPy-DeaD


poème précédent - poème suivant


Il n’y a que dans l’extrême noir
Que se révèle vraiment mon désespoir
Quand personne ne me voit
Lorsque personne ne pence à moi

Dans la terreur je passe mes nuits
Entrecouper de cauchemars et d’insomnies
Une forme étrange fait son apparition
Et j’entends me parler le démon

Faire couler le sang de mes veines
Permet d’apaiser un peu ma peine
Boire ce doux breuvage de vie
Diminue quelque peu mes soucis

Le matin au petit jour levant
Dans mes draps rougis par le sang
Aucun souvenir ; seule cette douleur
Ravive en moi une incessante peur

Ce monstre est toujours là
Il vie au plus profond de moi
Plus qu’ une solution pour le faire partir
Il va falloir me faire mourir…


HaPPy-DeaD

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Autobiographie