les fleurs par Roland Balmain


poème précédent - poème suivant


Les fleurs

Les fleurs respirent
Librement comme en un frais
Matin rose et timide.

Elles dorment partiellement
Dans un cru songe
D’immensité.

La brise caressant
Leurs coroles ivres
De ciel bleu,

Elles regardent
L’azur, perdues,
Avec pudeur.

Leurs solitudes
Leurs donnent la liberté
Infantile de rêver ;

Elles pensent
A l’été qui les grise,

Au soleil qui les comble
Sans retenue.

Elles aiment se voir
Dans le regard
Des autres.

Leurs vie est courte
Mais elles s’ouvrent
Au monde.


Roland Balmain

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Le monde