Silence par Roland Balmain


poème précédent - poème suivant


Quand les coeurs deviennent silencieux
L'harmonie prend alors forme
Et dans l'abandon à ce plaisir énorme
Les petits bruits prennent un accent rigoureux.

D'où vient cette absence nouvelle
Lorsque dans le silence
Le calme, la mouvance
Se joue un air universel?

C'est la vie intérieure dans le silence
Qui entend le monde
Dans le vas et viens de l'onde
Sereine des sphères immenses.

Roland Balmain

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Le monde